L'immobilier à Tarbes et ses environs
27 oct

Au moment de la vente de votre appartement à Tarbes, quels sont les frais à régler ?

Signature de l'acte de vente d'un bien immobilier

Si vous vous apprêtez à vendre un appartement à Tarbes, il y a des frais incompressibles dont doit s’acquitter un vendeur. Alors quels sont-ils ? Faisons le point.
Pour céder votre appartement à Tarbes, il faudra d’abord faire réaliser les diagnostics immobiliers obligatoires (qui constituent le DDT) et qui sont à remettre à l’acheteur afin qu’il prenne connaissance de l’état du bien. Il y en a neuf. Selon les diagnostiqueurs, comptez entre 300 et 500 € pour établir l’ensemble de ces documents qui concernent le plomb, l’amiante, les risques naturels et technologiques, les termites, la performance énergétique, les installations de gaz et d’électricité, l’assainissement… Sachez aussi que si vous vendez un appartement à Tarbes, vous devrez faire réaliser un métrage de sa superficie, dit « loi Carrez ».

Déterminez le net vendeur qui vous intéresse
Rappelez-vous également que les honoraires de l’agence immobilière qui s’occupe de la vente de votre appartement à Tarbes sont à votre charge. Et pour cause : c’est vous qui avez mandaté le professionnel. Toutefois, soyez rassuré : pour retomber sur vos pieds, déterminez le net vendeur que vous souhaitez retirer de cette vente avec votre agent immobilier et ne vous occupez pas du reste. C’est lui qui se chargera de vous obtenir le montant qui vous intéresse.

En revanche, il faut régler la question de la taxe foncière qui est à payer même lorsque l’on quitte son logement. Cet impôt est à régler à l’automne par la personne qui était propriétaire du logement le 1er janvier. En général, acquéreur et vendeur s’entendent sur ce point. L’acquéreur prend en charge la période au prorata du jour de la vente au 31 décembre.

Vous devrez aussi, s’il s’agit d’un bien en copropriété, régler les frais de pré-état daté et d’état daté, deux documents à faire établir par le syndic et à remettre à l’acheteur afin qu’il puisse faire le point sur les charges.

C.V. / Bazikpress © JPC-PROD

Article précédent


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée